mercredi 23 mai 2007

Attendre est-il dégradant ?

Chère Lara,

Dans ces temps troublés, l'humanité cherche désespérement des repères auxquels s'accrocher : un coordonné chantal thomas, une paire de collant wolford ou encore, plus contraignant, un président avec beaucoup d'amis riches et célèbres mais malheureusement frappé par la disgrâce naturelle (ça aurait du alerter tout le monde) puisqu'il n'a jamais pu regarder sa femme dans les yeux (la contrainte lui a ainsi permis de cacher la fourberie, mais il persiste pourtant à toujours vouloir se mettre sur la pointe des pieds !).

Bref notre seule joie est consumériste ou alcoolisée, et lorsque l'on pense accèder enfin au noble sentiment et bien le système de domination, qui semble s'effacer, revient au galop avec notre amour propre qui dit tout simplement : STOP !

Chère Lara, voici l'origine de cette réflexion certes maussade mais moins aigrie que celle d'hier !
Monsieur so lovely me fait systèmatiquement attendre, il a toujours au moins une demie heure de retard, pour une séance de cinéma ou encore un concert organisé par mon meilleur ami, et lorsque l'on doit se rejoindre chez moi la grande aiguille peut tranquillement faire deux tours entre l'heure où je suis sublime prête à l'éblouir d'un instant à l'autre (...) et le moment où il arrive et me complimente quand même parce que c'est un petit malin.

Mais le vrai problème c'est la phrase tant redoutée "il faut que je repasse chez moi après le boulot", qu'il n'a même plus besoin de dire puisque je préfère m'épargner la déception de l'entendre précisement lorsqu'il sort du boulot.
Alors aujourd'hui je suis rebelle, j'ai de l'amour propre et ces attentes répétées, qui finalement me mettent clairement à sa disposition, j'ai envie de leur dire merde.

Je lui ai donc dis, après lui avoir posé la fatidique question et avoir obtenue la réponse tant redoutée, que l'on pouvait se voir un autre jour.

Monsieur so lovely : "Je comprends que ça te soûle de m'attendre, mais j'ai envie de te voir"
Sa réaction me déconcerte quelque peut, me faisant à la fois plaisir (le but recherché) et en même temps confirmant ma crainte secrète : il pense que je suis à sa disposition.
Que faire chère Lara ?

Car si je suis amoureuse je tiens à conserver le minimum syndicale d'amour propre et les deux ne sont pas simple à concilier.
De quel côté le bon bout du tunnel ? Telle est LA question !
Bien à toi

Cat's Eyes
ps : il a retiré toutes les photos ...

Aucun commentaire: