samedi 2 juin 2007

Nuit agitée


Hier soir, j'étais invitée d'honneur avec les autres présidents d'associations au dîner de promotion des 6ème années à la fac.

Ma chère Cat's Eyes, à l'évidence ma passion pour les Hommes n'a d'égal que ma passion pour l'alcool (on y revient souvent ces derniers temps).
Je pense avoir fait une prestations des plus mémorables...

Je te plante le décor : une quinzaine de tables rondes pour les 6ème années + la table du doyen pour les invités d'honneur.
A cette fameuse table étaient alternés des professeurs de notre chère facultés et des présidents d'association. Je ne sais pas qui avait fait le plan de table mais d'emblée je me suis retrouvée du côté des glandus-désinhibés. mes potes quoi.

Alors faisons bref, je ne sais pas ce qui restera en mémoire :
- ma descente de champagne/vin rouge/vin blanc/ commentée par mon voisin de table (un de mes profs),
- ma voix éraillée reprenant en choeur avec les 6ème années "Doyyyyen tu nous délaisssses.... Ca fait longtemps qu'on les a pas vues... Allez Doyen montre nous tes fesses! Allez Doyen montre nous ton cul ! ton cul ! ton cul!"
- le moment où j'ai demandé à une de mes voisines prof si elle était nouvelle à la fac (elle avait l'air très jeune) alors qu'apparemment elle nous a donné des cours pendant 3 ans.
- ou encore (mais là je ne suis pas concernée), la scène de fin :
J'étais à la Corpo avec quelques camarades et mon voisin prof, 7 heures du mat, tous en train de finir le champagne au goulot... Et là Gé (une jeune femme très classe en apparence) pousse la porte de la Corpo et nous gratifie d'un : "Putain j'étais en train de ronquer aux chiottes, c'est fini le dîner ?"

Bref, j'ai passé une soirée des plus distrayantes et animées.

Je me suis finalement assoupie dans le canapé de mon association jusqu'à midi...

(en vrai, j'ai fait des câlins avec Le Tunisien dans son asso...)

2 commentaires:

Tatiana a dit…

le Tunisien c'est le même que celui de l'article en dessous ? finalement, tout arrive à point à qui sait attendre. :)

Lara Croft a dit…

le même !

en revanche... comment dire élegamment... "Ce n'était plus la saison" pour quelque chose de vraiment indécent.